Accueil > Français > Tourisme > Patrimoine architectural

Patrimoine architectural

Ploubezre possède aujourd’hui un riche patrimoine, témoin d’une occupation qui remonte à la préhistoire, et ce patrimoine a été plutôt bien préservé jusqu’à nos jours.
Le témoignage le plus ancien, une pierre levée ou menhir nommé "ar Min Sul" (la pierre de soleil) semble pourtant pourtant avoir disparu, n’ayant laissé que son nom.
Le tumulus du Run a fait l’objet de fouilles au XIXe siècle ; non loin de là, une stèle gauloise a été retrouvée près de Kerlan. Et à Keryanaouen a été fouillé vers 1990 un cimetière remontant à l’âge du bronze, dont l’occupation semble s’être poursuivie jusqu’à l’époque gallo-romaine.

L’installation des Bretons n’a pas laissé de traces visibles, bien que le nom de la commune témoigne de la création d’une paroisse bretonne, probablement par un personnage nommé Petrus en latin. Vers l’an 1000, la féodalité s’installe comme partout, avec l’implantation de mottes sur des sites stratégiques : il en reste des traces à Kerhervé et sur le site de Runfao, recouvert ensuite par un manoir. Les manoirs du moyen-âge ont été très nombreux à Ploubezre et la plupart, à l’exception notable de celui de Runfao très ruiné, ont été conservés ; le plus ancien semble être celui du Launay, de style gothique, construit vers 1400.

La fin de la guerre de succession au duché de Bretagne en 1364 s’accompagne en effet d’une période faste où la Bretagne fait du commerce maritime et vend ses productions de toiles. Cette richesse entraîne la construction de bâtiments religieux ou profanes : églises, chapelles, manoirs ... beaucoup de ces manoirs sont encore aujourd’hui occupés, des plus prestigieux comme Kerguéréon ou Kerauzern aux plus discrets comme Keranroux, Rosalic, Coatallain ou Kervenno...

Deux manoirs ont eu un destin remarquable : Coatfrec et Kergrist ; à Coatfrec, le manoir devenu propriété d’un chambellan du duc de Bretagne est transformé vers 1450 en château fortifié, mais aussi aménagé pour en faire une résidence secondaire de prestige pour un proche du duc. Ruiné par les guerres de la Ligue, Coatfrec est aujourd’hui l’objet d’un projet de réhabilitation, et reste non visitable. Kergrist est aussi à l’origine un manoir typique, qui a probablement récupéré les pierres de Runfao proche pour sa construction. Puis, à l’époque Renaissance, le manoir devient un château en U complété de tours, et l’aile côté rivière est élargie. C’est aujourd’hui un superbe monument ouvert aux visites.

Le château de Kergrist

Le château de Kergrist a été construit à la fin du XVème siècle par la famille de Kergrist , en lieu et place du château de Runfao qui tombait en ruine.
La façade nord a été entièrement refaite au XVIIème siècle. Elle comporte des tours imposantes de style gothique flamboyant.
La façade sud a été refaite au XVIIIème siècle.
Le château est entouré d’un beau parc comprenant des jardins à la française et des jardins paysagés.
Les jardins à la Française, autrefois dessinés d’après un carton de Le Nôtre, ont subi de nombreuses modifications tout en respectant les perspectives.
Les jardins paysagers invitent à la promenade avec des points de vue sur la vallée du Léguer classée Natura 2000 et sur les Monts d’Arrée.
Des visites intérieures guidées ainsi que la visite des jardins sont proposées d’Avril à Octobre.
La visite intérieure comprend la salle des gardes, la bibliothèque, le billard, les escaliers de pierre, les grands salons meublés décorés de boiseries et de toiles en ciel de Giordano et Rubens.
Les visites en groupe sont possibles tout au long de l’année sur rendez-vous.

Situation : Le château de Kergrist se trouve à environ 7 km au sud de Lannion. A partir du centre bourg, prendre la direction de Plouaret pendant environ 3 km.
Horaires et tarifs des visites : contacter le propriétaire : 06 11 52 26 57